vignette

À Santiago, rencontres avec l’histoire du Chili

2015-05-03_008Si vous visitez Santiago, c’est surtout avec l’histoire du Chili que vous aurez rendez-vous. Elle est partout présente : à travers des rues pleines d’édifices historiques et dans ses nombreux musées.

Pour ces quelques jours dans la capitale, nous sommes hébergés par Macarena et Felipe (et leur fils Dante), couple chilien qui a vécu 12 ans en France (aux Lilas !) et qui nous parlent de leur pays, de leur ville et de sa situation politique. Felipe nous introduit à la littérature sud-américaine et nous cuisine un délicieux plat péruano-chinois.

Dans le parc des sculptures
Dans le parc des sculptures

En dépit de son ambiance brumeuse, Santiago est une très belle ville. Elle possède beaucoup de zones arborées, de parcs où il fait bon se poser pour boire un maté ou profiter d’expositions à ciel ouvert. Elle est entourée de montagnes et certains cerros, à l’intérieur même des quartiers, permettent de prendre de la hauteur. Bien sûr, il est indispensable de déambuler dans ses différents quartiers historiques. Que ce soit, dans le Casco Histórico, dans le quartier Cívico, à Bellavista, à Yungai ou à Providencia, vous croiserez très souvent de vieilles bâtisses, plutôt bien conservées ou du moins mises en valeur artistiquement. On attendait cette abondance architecturale depuis notre entrée dans le sud du Chili et on n’est pas déçus !

Vu dans le musée d'art pré-colombien ; sculpture mapuche
Vu dans le musée d’art pré-colombien ; sculpture mapuche

Vous remontrez encore plus loin dans le temps grâce au Musée d’Art Précolombien. Sa richesse est indéniable ; vous allez tomber tout entier dans l’histoire de ce pays, et ça fait un bien fou, croyez-moi ! Les objets retrouvés et mis en valeur dans un bâtiment très moderne vous emportent dans un passé lointain, allant de 6 mille ans avant JC à l’arrivée des espagnols1)Certaines pièces de ce musée sont contemporaines de l’Égypte ancienne !. On vous parle des Mapuche, des Moche, des Inka, des Yamana, des Wari ; il y en a tellement… Vous découvrirez leurs rites funéraires, leur art de la poterie, de l’orfèvrerie, leur écriture hiéroglyphique, leurs mathématiques et leurs jeux. Ils avaient un jeu dit de la pelota2)une sorte d’ancêtre du football qui consistait à régler les conflits entre tribus. Les perdants étaient décapités. Je ne sais pas si cela aurait changé la face du monde si ce jeu avait perduré ? 😉 Ainsi vous rendrez-vous compte que c’est une grave erreur d’appeler ce continent le «nouveau monde» !

Palais de la Moneda
Palais de la Moneda

L’aventure se poursuit par le Museo histórico qui retrace l’histoire du pays depuis la présence des différents indigènes sur le territoire, jusqu’à Salvador Allende. De nouveau, vous croisez des noms de libérateurs déjà vus, San Martin, O’Higgins ou Carrera. Situé sur la Plaza de Armas, au cœur de la capitale, les alentours de ce musée vous amènent aussi à découvrir des bâtiments officiels comme La Moneda3)siège du gouvernement et la cathédrale.

Musée de la mémoire et des droits de l'homme
Musée de la mémoire et des droits de l’homme

Pour en savoir plus sur l’époque de la dictature et l’après Allende, il faut aller visiter le Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme. C’est très bien fait, sans concession et il retrace l’histoire de la période depuis le jour du coup d’état militaire, un certain 11 septembre 1973 jusqu’au plébiscite d’octobre 1988, lors de la victoire du NON ! Vous traversez une première salle entièrement dédiée au jour-même du coup d’état. Il est retracé heure par heure et des hauts-parleurs diffusent le dernier discours d’Allende. Curieusement, la période suivant (de 1988 à nos jours) n’est traitée dans aucun musée et, comme nous, vous serez en droit de vous demander pourquoi…

Dans la Chascona, maison de Pablo Neruda
Dans la Chascona, maison de Pablo Neruda

Vous finirez ce parcours historique par la Chascona, la maison de l’écrivain Pablo Neruda4)pseudonyme trouvé grâce à ses lectures de jeunesse de Sherlock Holmes de Conan Doyle. La visite de cette maison construite sur les hauteurs de la ville pour y apprécier encore mieux la vue sur la Cordillière, vous emmènera également dans des époques tourmentées de l’histoire du pays mais également internationale. Ami avec Picasso, Léger et Garcia Lorca entre autres, sa maison retrace sa vie intellectuelle, amoureuse et politique. Bizarrement, cette dernière est contée sans que ne soit fait mention, à aucun moment, de son appartenance au parti communiste chilien…

Manifestation du 1er mai à Santiago
Manifestation du 1er mai à Santiago

Et pour avoir un pied dans l’Histoire en mouvement, profitez-donc d’une manifestation – pour nous ce fut celle du 1er mai, journée internationale des travailleurs – pour vous rendre compte que c’est dans la rue que le Chili continue d’écrire son histoire, en arborant fièrement l’héritage d’Allende, de la résistance mapuche et en réclamant une nouvelle constitution.

Comme nous, cette ville ne vous laissera pas indifférents. Et pour continuer le périple, rien de telle que la visite de Valparaiso, également lieu d’habitation de Neruda et haut lieu de l’histoire du Chili…

Sandrine

References   [ + ]

1. Certaines pièces de ce musée sont contemporaines de l’Égypte ancienne !
2. une sorte d’ancêtre du football
3. siège du gouvernement
4. pseudonyme trouvé grâce à ses lectures de jeunesse de Sherlock Holmes de Conan Doyle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *