À Santa-Cruz : quelques jours de climat tropical

Cathédrale de Santa-Cruz-de-la-Sierra
Cathédrale de Santa-Cruz-de-la-Sierra

Après la capitale bolivienne, nous arrivons à Santa Cruz de la Sierra pensant y trouver la chaleur, le soleil et un peu plus d’oxygène, puisque nous sommes quasiment au niveau de la mer et dans la zone de la forêt tropicale. Nous arrivons très tôt et sous une pluie battante, alors que nous sommes en pleine saison sèche. C’est à n’y rien comprendre !

Notre séjour dans la ville même est court. Sans habitant pour nous accueillir et nous expliquer la vie dans cette nouvelle région, l’économie, l’histoire, nous passons quelques moments en visite de musées et nous préférons aller vers les villages alentours. Dans Santa Cruz, nous aurons le temps d’arpenter la place principale, de monter au Mirador de la cathédrale et de profiter d’une visite guidée du musée historique. Nous ne perdons pas nos bonnes habitudes et nous continuons de manger au Mercado central.

Église de Cotoca
Église de Cotoca

Près de Santa Cruz, nous découvrons le petit village de Cotoca où nous passons une journée tranquille à nous promener dans les rues, sur le marché et dans l’ancien cloître de la paroisse. Nous apprécions grandement une journée sans pluie.

Denis et sa nouvelle amie dans le parc botanique de Cotaco
Denis et sa nouvelle amie dans le jardin botanique de Santa-Cruz

Nous en profitons aussi pour faire un tour dans le Jardín botánico. Nous y retrouvons des espèces florales connues puisque nous sommes tout près du Brésil et du Paraguay. Par contre, nous étonnera la présence d’un drôle d’arbre ventru, le toborochi, également symbole de la ville de Santa Cruz de la Sierra.

Nous finissons notre séjour dans le département de Santa Cruz par le village de Samaipata, tout près du Parque nacional Amboró. Nous séjournons dans un hostel super sympa, en pleine nature, possédant un jardin bio en permaculture. Nous passons deux nuits dans une chambre particulière avec une cúpula1)coupole comme nous en avons découvert à El Bolsón, chez Seba et Glo. Un vrai petit paradis ! Dans les environs, il y a de quoi faire en terme de randonnées et découvertes archéologiques. Aussi nous aventurons-nous jusqu’au Fuerte de Samaipata, un site de ruines pré-hispaniques, notamment inca, mais pas que !

Notre petite maison à Samaipata
Notre petite maison à Samaipata

Dans le Parque nacional Amboró, accompagnés par Erwin, notre guide pour une journée, nous parcourons plusieurs kilomètres, dans une forêt de végétation native et sauvage. Nous sommes rapidement entourés de fougères géantes, los helechos, qui ressemblent plus à des arbres, étant donnée leur taille ! Il nous fait « rêver » en parlant d’insectes et d’animaux dangereux que nous ne croiserons pas ce jour-là. 😉 Dans le coin, ils proposent aussi des expéditions d’une journée ou plus pour faire la Ruta del Che. Nous ne la ferons pas. Faut pas déconner, non plus ! C’est se faire de l’argent sur le nom d’un révolutionnaire que les boliviens de l’époque ont aidé à capturer et exécuter…

Sandrine

References   [ + ]

1. coupole comme nous en avons découvert à El Bolsón, chez Seba et Glo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *